BIENVENUE SUR LE SITE DE LA MAIRIE DE MOLIÈRES-SUR-CÈZE

  • Facebook
  • Mail

Voici le planning de la bibliothèque pour l’année 2024. Après sa ré-ouverture et son changement de statut qui passe d’associatif à …
Lire la suite

ÉDITO

C’est vers l’an 1000 après JC qu’apparaissent sur les versants de la Cèze les premières terrasses, les premiers murets de pierre sèches appelés ”faïsses” dans le registre du patois cévenol. Un palette typique de nos Cévennes. C’est aussi à cette époque que les moines de l’abbaye de St Gilles construisent la chapelle de Meyrannes.

Entre 1200 et 1500 : Édification du château du Montalet. Dans cette période moyenâgeuse l’habitat est regroupé autour de petites entités. Les chênes, le ramassage des glands pour les animaux domestiques sont un apport important pour ces populations aux conditions de vie difficiles qui vivent en autarcie.

Vers 1600 : L’ économie pastorale se tournera vers l’entretien des châtaigneraies. On parlera de ”l’arbre à pain cévenol” bien utile en périodes de disette.

Vers 1650 : L’élevage du ver à soie va se développer dans la vallée de la Cèze (Mas Agniel aux Brousses – filature de St Ambroix) ce qui va favoriser le développement du mûrier,un arbre aujourd’hui en voie d’extinction.

Pour l’anecdote, en 1752 l’abbé de Malves constate des teneurs en or des sables de la Cèze au lieu dit ”la mine d’or” sous le château du Montalet (sans pour cela déclencher une ruée vers l’or !!.)